Janvier, le mois du blanc… et de la Grippe !

GrippeLa campagne de vaccination contre la grippe saisonnière 2014-2015 a été lancée officiellement le 16 Octobre 2014 et se poursuivra jusqu’au 31 janvier 2015. Avant le début de l’épidémie, la Circulaire N°DGS/RI1/DGOS/DGCS/2014/316 du 17 Novembre 2014 relative à la vaccination contre la grippe saisonnière dans les établissements de santé et les établissements médico-sociaux vise à rappeler le rôle essentiel des établissements de santé et médico-sociaux dans la prévention, en assurant notamment la vaccination de leur personnel.

La VAG est utile à plusieurs titres. Elle permet à la fois d’assurer une protection indirecte des personnes admises dans l’établissement et de contribuer à maintenir la continuité de service en période d’épidémies hivernales. Les grippes nosocomiales ne sont pas rares, le personnel soignant en est souvent à l’origine et encore trop peu de professionnels sont vaccinés, 25% en moyenne. L’efficacité de la vaccination chez les adultes en bonne santé est largement démontrée. La vaccination grippale induit une immunité de groupe (protection collective indirecte), la preuve d’une protection indirecte des patients par la vaccination des professionnels a par ailleurs été apportée.

La vaccination du personnel soignant : une obligation légale

L’article L.3111-4 du Code de la Santé Publique précise : « une personne qui, dans un établissement ou organisme public ou privé de prévention, de soins ou hébergeant des personnes âgées, exerce une activité professionnelle l’exposant à des risques de contamination doit être immunisée contre l’hépatite B, la diphtérie, le tétanos, la poliomyélite et la grippe. » Par ailleurs, tout élève ou étudiant d’un établissement préparant à l’exercice des professions médicales et des autres professions de santé dont la liste est déterminée par arrêté du ministre chargé de la santé, qui est soumis à l’obligation d’effectuer une part de ses études dans un établissement ou organisme public ou privé de prévention ou de soins, doit être immunisé contre les maladies mentionnées à l’alinéa premier du présent article.
Le cabinet libéral de soins infirmiers est un établissements de soins. Il résulte des dispositions légales que les infirmières libérales, comme les étudiants qu’elles encadrent, doivent pouvoir justifier de leur statut immunitaire vis-à-vis des maladies citées dans le CSP, dont la grippe.